Infos Utiles et Numéros d’Urgence

Numéros d’Urgence

  • SAMU : 15
  • Pompiers : 18
  • Gendarmerie : 17 (ou 02 33 14 03 33)
  • Hôpital des Andaines : 02 33 30 50 50
  • Urgences : 02 33 30 50 16
  • Pharmacie : 32 37 (Pharmacie de garde les nuits, les dimanches et jours fériés)
  • Urgence dentaire : 02 33 31 97 09 (dimanches et jours fériés de 10h à 12h)
  • Urgence sécurité gaz : 0 800 47 33 33
  • GDF (Services locaux sécurité dépannage) : 0 810 433 061
  • ERDF dépannage : 09 726 750 61
  • VEOLIA Eau Urgences : 0 811 900 800
  • Urgence par SMS pour les sourds et malentendants : 114
  • Drogue info service N° gratuit : 0 800 231 313
  • Jeunes – Violences – Ecoute N° gratuit : 0 800 202 223
  • Sida info service N° gratuit : 0 800 840 800
  • Maltraitance personnes âgées et handicapées : 39 77
  • Centre d’information sur les droits des femmes et des familles : 02 33 64 38 92
  • Violences conjugales et violences faites aux femmes : 39 19
  • Appel d’urgence Européen : 112
  • Enfance maltraitée : 119
  • Non au harcèlement : 32 20
  • Centre antipoison : 01 40 05 48 48
  • Cancer info service : 0 810 810 821
  • Maladies rares info services :  0 810 631 920
  • Fil santé jeunes : 32 24
  • Ecoute sexualité contraception : 0 800 803 803 (n° vert)
  • Info IVG : 01 47 00 18 66
  • Ecoute cannabis : 0 811 912 020 (prix appel local)
  • Ecoute alcool : 0 811 913 030 (prix appel local)
  • Tabac info service : 0 825 309 310
  • SOS psychiatrie : 01 47 07 24 24
  • SOS-Viols femmes informations : 0 800 059 595 (anonyme et gratuit)
  • Croix-Rouge écoute : 0 800 858 858

Sites internet utiles


Les gestes qui peuvent sauver

Quoi faire en cas d’inconscience ?

  1. Diagnostiquer :
    • Deux réflexes simples : demandez à la victime de vous serrer la main et faites-la répondre à une ou deux questions basiques (âge, prénom…).
    • En cas d’absence de réactions, vous pouvez agir…
  2. Agir :
    • Mettez la victime en position latérale de sécurité pour l’empêcher d’avaler sa langue et lui permettre de recracher sang ou vomissement sans qu’elle ne s’étouffe.
    • Vérifiez si personne n’est aux environs pour vous apporter de l’aide.
    • Mettez à l’aise la victime en lui desserrant certains habits ou accessoires : écharpe, ceinture…
    • Protégez et surveillez la victime dans l’attente des secours.
  3. Si cela ne suffit pas :
    • Vérifiez si la victime continue de respirer normalement en faisant basculer prudemment la tête de la victime en arrière et en tirant son menton vers e haut.
    • Si des éléments extérieurs bouchent les voies respiratoires supérieures, retirez-les très délicatement.
    • Essayez de percevoir si la victime respire en vous approchant de sa bouche ou de son nez.

Quoi faire en cas de brûlure ?

  1. Diagnostiquer :
    • Plus la victime a du mal à respirer, plus la blessure est grave.
    • Si le visage et les orifices sont atteints et si la brûlure touche un nourrisson, l’état de la victime doit être considéré comme préoccupant.
    • Si une cloque supérieure à la moitié de la paume de la main de la victime recouvre une partie du corps, cela signifie que la brûlure est sérieuse…
  2. Agir :
    • Premier réflexe : appeler le médecin le plus proche, ou selon le degré de gravité, les pompiers (18) ou le Samu (15).
    • Humecter en conséquence la blessure d’eau froide, pendant 5 minutes au moins.
    • En cas de brûlure bénigne (voir symptômes ci-dessus), désinfectez-la en prenant bien garde à ne pas utiliser d’alcool (antiseptique préconisé), puis couvrez-la d’un pansement.
    • Soyez vigilants sur l’état de conscience et de respiration de la victime, en veillant à avoir précédemment allongé et couvert cette dernière.
    • Enlevez au blessé ses vêtements, hormis ceux collant à la peau.
  3. Si cela ne suffit pas :
    1. Une substance chimique peut être la cause de la brûlure, auquel cas il est impératif de vérifier que la victime n’en a pas, par mégarde, avalé tout ou partie.

Quoi faire en cas d’étouffement ?

  1. Agir : (Sur un adulte ou un enfant de plus de 1 an seulement)
    • Penchez la personne en avant, donnez-lui cinq claques dans le dos, entre les omoplates, avec le plat de la main ouverte.
  2. Si cela ne suffit pas :
    • Mettez-vous derrière la personne : son dos contre votre poitrine.
    • Positionnez vos bras sous les siens, avec un poing fermé, paume vers le sol un peu en dessous du creux de son estomac et entourez votre poing avec votre autre main.
    • Pratiquez une pression brève vers vous et vers le haut.
    • Répétez cette action autant de fois que nécessaire jusqu’à expulsion du corps étranger.
    • Appelez ensuite le médecin traitant pour la suite à donner.
 

Quoi faire en cas d’hémorragies ?

  1. Agir :
    • Joignez un médecin même si l’hémorragie paraît sans gravité, et le SAMU si elle touche les orifices naturels.
      Pour arrêter l’hémorragie, compressez le saignement à l’aide de votre main (10 minutes minimum et la tête penchée en avant si vous comprimez les narines), puis allongez la victime (sauf si le saignement vient du nez). Au cas où l’évacuation de sang persisterait, effectuez un point de compression après avoir prévenu les secours.
  2. Si cela ne suffit pas :
    • Attention : s’il y a hémorragie interne, ne perdez pas une seconde pour appeler de toute urgence les secours (15).