Ouvertures Dominicales

Les dérogations à l’ouverture des commerces le dimanche dépendent soit du Maire de la commune soit du Préfet du département.

Le code du travail pose le principe fondamental du repos hebdomadaire dominical à l’article L 221-5 du code du travail  . Toutefois, cette obligation ne s’impose pas aux commerçants qui exploitent seuls leur fonds de commerce.

Deux types de dérogations sont également prévues :

  • des dérogations permanentes et de plein droit
  • des dérogations soumises à autorisation municipale ou préfectorale

Les dérogations permanentes de plein droit

Elles s’appliquent notamment au commerce de denrées alimentaires au détail. Elle concerne également une série d’activités énumérées à l’article L 221-9 du code du travail dont la continuité est nécessaire à la vie sociale (hôtellerie, restauration, débits de boissons, fleuristes, entreprises de spectacles et nombre de services publics, etc.).


Les dimanches du maire

Les dérogations soumises à autorisation municipale concernent l’emploi de salariés dans le commerce de détail. Elles sont accordées par arrêté municipal pour un maximum de 12 dimanches par an.

Le conseil municipal a décidé d’accorder de fixer ainsi la liste, pour l’année 2017,  selon les branches d’activités suivantes :

Les commerçants désirant ouvrir un ou plusieurs dimanche(s) doivent en faire la demande au Maire, service communication,  avant le 1er novembre de chaque année.

Contact : Service Communication – 02 33 14 00 44 – communication@lafertemace.fr.